Los Flamencos National Reserve - Guide common:countries.cl - Chili Voyage

Los Flamencos National Reserve

Célèbre pour ses lagons peuplés de flamants roses, la réserve nationale Los Flamencos n’a pas volé son nom. Lumière sur ce joyau caché des Andes centrales dans le nord du Chili.

Rencontrer les flamants roses de Los Flamencos

Abritant une population dense de flamants roses, la réserve nationale Los Flamencos porte bien son nom ! C’est dans le désert salé d’Atacama, bordé d’un côté par les plages du Pacifique et de l’autre par les hauteurs vertigineuses des Andes, que vous découvrirez ce joyau caché du Chili. La route qui y accède est poussiéreuse, et la connexion de mauvaise qualité. L’aventure dans la réserve Los Flamencos n’en est que plus attrayante. Observer les flamants roses dans leur état naturel, gravir les pics enneigés, faire un pique-nique en famille, tandis que le soleil se couche majestueusement dans la Vallée de la Lune… Tels sont quelques-uns des loisirs qui vous attendent le temps d’une excursion dans la réserve naturelle de Los Flamencos.

Histoire du site

La réserve naturelle de Los Flamencos est instituée en 1990. Elle se fixe pour objectif de préserver la précieuse biodiversité qui évolue dans le désert aride et stérile du nord du Chili. La superficie de la réserve totalise 740 kilomètres carrés. Le relief est extrêmement accidenté et découpé. Les marais salants sont enchâssés dans une chaîne de montagnes s’élevant à 5 000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Faune et flore de la réserve de Los Flamencos**

Les lacs de montagne, les vallons, les collines et les lagons de la réserve abritent une faune et une flore incroyable. L’avifaune est représentée essentiellement par les flamants roses qui promènent leur patte longue et délicate dans les lagunes. Distinguons le flamant du Chili, le plus rose des trois ; le flamant de James, le plus clair et le plus petit ; et le flamant des Andes, reconnaissable par ses pattes jaunes et son plumage blanc rosâtre.

Plusieurs espèces animales se plaisent dans ces lacs d’altitude, à l’exclusion des flamants roses. Des vigognes et des lamas vivent près du Salar de Tara. Des nandous (oiseaux coureurs ressemblant à des autruches) rôdent dans la pampa. Des grands rapaces, comme les aigles et les condors des Andes, et de petites créatures, comme les viscaches, s’y côtoient. Certains animaux sont plus faciles à voir que d’autres en raison de leur timidité, de la multiplication de l’espèce ou de son statut en danger, du comportement diurne ou nocturne, et de l’aire de répartition.

Les lieux d’intérêt incontournables

Le recours à une jeep est obligatoire pour faire le tour des attractions de la réserve.

Les lagons Miscanti et Miñiques

Ces lagons sont les lieux les plus prisés des flamants roses, vous ne pourrez pas les manquer. Les lagons Misanti et Miñiques éblouissent par ses eaux bleu émeraude qui reflètent le bleu du ciel. Le plumage rose des flamants colore les berges, donnant au paysage tout son cachet. Les flamants partagent les eaux salines avec les avocettes des Andes, les canards huppés blancs et les grands-ducs d’Amérique. Cette paire de lagons au sud de Socaïre est un incontournable de la réserve national de Los Flamencos.

Ce lac salé accueille un rassemblement extraordinaire de flamants, en particulier les flamants des Andes. Les nandous ne sont jamais loin, butinant çà et là dans les broussailles. Le lagon Chaxa sert de point de départ pour une randonnée dans le Salar de Tara.

Salar de Tara

Moins populaire et peu pratiquée des voyageurs, la Salar de Tara est pourtant une destinations incroyable pour découvrir certains des plus beaux paysages de San Pedro de Atacama. Lorsque vous parvenez aux marais salants, des cônes volcaniques imposants émergent du désert, auxquels l’imaginaire local a donné le nom de « cathédrales de Tara ». Vous vous trouvez à 4 500 mètres d’altitude, avec le volcan Licancabur et la rivière Zapalieri qui composent un décor majestueux. Un petit troupeau de lamas broute à proximité.

La Vallée de la Lune

À 13 km de San Pedro de Atacama, le vent a érodé le relief et creusé une dépression de 500 mètres de diamètre. Les promeneurs romantiques s’y rendent pour contempler la beauté du soleil couchant. Le canyon est strié de roses et jonché d’aiguilles de roches étranges. Un chef-d’œuvre de Dame Nature, s’exclameraient les visiteurs !

Alea de Tulor

Pour ajouter une note archéologique à l’excursion, dirigez-vous dans l’Alea de Tulor, juste à quelques encablures de la Vallée de la Lune. En 1958, le belge Gustavo Le Paige y a mis au jour les décombres d’un village préhistorique. Difficile de croire qu’il y a 800 ans avant l’ère chrétienne, des filles puisaient et des garçons faisaient paître le bétail dans cet endroit. Des huttes rondes en terre cuite sont encore debout.

Infos pratiques

Prix d’entrée

La réserve est répartie en sept secteurs distincts. Un prix d’entrée s’applique pour chaque attraction que vous souhaitez visiter. Par exemple, le billet d’entrée pour la vallée de la lune coûte 2 000 pesos chiliens par adulte et 500 pesos chiliens par enfant.

Horaires d’ouverture

La réserve est ouverte du lundi au dimanche entre 8 h 30 et 18 h. Le site archéologique Tulor ferme à 17 h.

Quand partir ?

L’été chilien commence en décembre et prend fin en février. C’est la période que choisissent la plupart des vacanciers pour visiter la réserve et voir les flamants roses. Les températures sont glaciales en hiver.

Loger et dormir à Los Flamencos

Il existe des aires de camping et des lodges dans l’enceinte de la réserve.

À emporter

Les journées sont très chaudes dans la réserve. Appliquez de la crème solaire pour protéger votre peau contre les coups de soleil. Buvez de l’eau en grande quantité.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Sarah de "Chili Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
09 70 46 50 00