Parc national Lauca - Guide common:countries.cl - Chili Voyage

Parc national Lauca

Dans la cordillère des Andes, le parc national Lauca est, pour sa verdure, ses lacs d’altitude et ses sommets volcaniques couronnés de neige, l’un des plus merveilleux parcs chiliens. Retour sur les attractions du parc.

Le parc national Lauca, une escapade verte au nord du Chili

La soif d’évasion et d’aventure au bout du monde pousse des milliers de randonneurs dans les montagnes sauvages du parc national Lauca. La notoriété du parc est liée à son cadre majestueux, formé par les lacs, les geysers bouillonnants, les dômes de lave et les caldeiras volcaniques. Ouvert au public en 1970, le parc répond à un double but de développement touristique et de protection de l’écosystème de marais salants qui caractérise le haut plateau des Andes centrales. La vue époustouflante sur le volcan Parinacota, la visite de l’église coloniale, la descente dans les mystérieuses grottes calcaires, le rassemblement unique d’oiseaux sur le lac Chungara, la visite des exploitations de lamas et de vigognes, les espèces ambassadrices de la faune andine… Entre randonnée, escalade et expérience ornithologique, le parc national Lauca réserve des moments magiques aux excursionnistes.

Bref descriptif du parc

Le parc Lauca doit son nom à la rivière Rio Lauca qui puise sa source dans la lagune de Cotaconi, région de Parinacota, traverse les Andes, avant de rejoindre le lac Coipasa en Bolivie. Il possède une deuxième rivière majeure, la Rio Liuta, qui parcourt l’ouest des Andes et se jette dans l’océan Pacifique. Les paysages spectaculaires du parc Lauca, typiques de la cordillère des Andes, n’ont été sanctuarisés qu’en 1970. Pourtant, l’endroit est habité depuis la nuit des temps. Les pièges clôturés désignés sous le terme de « chaccu » sont là pour le prouver. Technique de chasse employée pour capturer les camélidés sauvages, dont les vigognes, les chaccus témoignent de la présence d’une civilisation Inca, qui remonte au xiiie siècle.

Le parc Lauca est immensément riche en ressources naturelles. La chaîne de volcans actifs qui enserre le relief laisse place à des geysers et des sources thermales. Plus extraordinaire est la concentration des zones humides, qui a valu au parc national Lauca d’être reconnu comme réserve de biosphère de l’Unesco. Ce titre lui a été accordé en 1981. Des espèces d’oiseaux différentes fréquentent les tourbières. Elles se plaisent dans les lacs de l’altiplano et se sont adaptées au froid nocturne des Andes.

La riche biodiversité du parc Lauca

Bien que situé au nord du Chili, le parc Lauca ne présente pas les conditions extrêmes du désert. Un faible niveau d’humidité, évalué autour de 280 mm par an, alimente les lacs, les étangs et les marécages de la puna.

Plus de 130 espèces d’oiseaux y ont élu domicile. Raison pour laquelle le parc Lauca se classe parmi les meilleures destinations du Chili pour l’observation des oiseaux. Parmi les espèces les plus communes, mentionnons le flamant du Chili, qui arbore un plumage rose éclatant, le goéland des Andes, l’avocette des Andes, l’ibis de Ridgway, le grèbe aux belles joues, le tinamou quioula, qui se déplace habituellement en famille ou par groupe de trois, la sarcelle de la puna, le canard huppé, ou encore la foulque géante, dont la robe noire est tachetée de blanc sur la face frontale.

La gent ailée n’est pas la seule à vouloir accaparer vos jumelles. Une variété de mammifères typiques des montagnes du Chili, de la Bolivie et du Pérou croisera votre route : les lions de montagne, les tarucas, les viscaches, les cuy et les tatous, dont la carapace aux écailles dures amusera les enfants. Complétant le tableau, des lamas, des vigognes et des guanacos paissent librement dans les prairies andines. Recherchés pour leur toison, ces camélidés protégés désormais par la loi sont tondus deux ou trois fois par an par les éleveurs autochtones.

À voir et à faire sur place

L’écotourisme au parc national Lauca associe l’alpinisme, la randonnée nature, l’archéologie et l’étude passionnante des oiseaux.

Ascension des volcans

Les volcans actifs Pomerape et Parinacota sont des attractions majeures du parc. Flirtant avec les 6 000 mètres, ils ont le mérite d’être les plus hauts sommets des Andes. Libre à vous de les gravir ou de les contempler de loin, ces pics enneigés d’une blancheur éblouissante qui se découpent contre le ciel !

Observation d’oiseaux aquatiques

Le lac Chungara est un observatoire par excellence pour approcher les oiseaux. Au cas où vous l’ignorez, ce lac est l’un des plus élevés de la planète, et ses eaux d’un vert émeraude réfléchissent l’image du volcan Parinacota. Les lagons de Cotaconi accueillent également un vaste rassemblement d’oiseaux. Des centaines de flamants roses se nourissent dans les marais, tandis que, à quelques mètres, des alpagas et des vigognes broutent en colonie séparée.

Safari en jeep

Vous n’avez pas une âme de randonneur ? Le safari en jeep est une autre option pour parcourir le parc et contempler les volcans majestueux.

Souvenirs archéologiques et historiques

Si la vue sur le lac Chungara est stupéfiante, la découverte du tambo de Chungara ne l’est pas moins. Admirez la construction inca à base de pierre, érigée vers la fin du xviie siècle. Elle faisait office de poste de contrôle militaire. Les autres monuments incas incluent la grotte rocheuse joliment peinte à l’ocre rouge et le chaccu Las Cuevas.

Différents sentiers de randonnée permettent de rejoindre ces attractions. Les uns sont carrossables, les autres non, ils se distinguent par la durée du parcours, mais tous profitent de points de vue extraordinaires. Renseignez-vous auprès d’un ranger avant de vous y engager.

À savoir avant de partir

Meilleure saison pour partir

Le parc Lauca se visite toute l’année, néanmoins les mois de septembre à décembre sont les plus propices aux activités en plein air. Le temps est beau, loin des chaleurs intenses et du froid nocturne. Durant le premier trimestre de l’année, l’hiver bolivien provoque parfois des orages violents. Quelle que soit la saison de voyage, gardez en tête que les écarts de température entre la journée et la soirée ne sont pas négligeables. Prévoyez des vêtements chauds.

Dans les environs

L’excursion au parc national Lauca vous a plu ? A quelques kilomètres du parc, des sites de grande qualité sont à découvrir :

  • La réserve nationale de Las Vicunas, connue pour sa grande population de vigognes ;

  • Le monument naturel du Salar de Surire, un gigantesque fleuve de sel composé d’étangs et de marais salants.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Sarah de "Chili Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
09 70 46 50 00