Réserve nationale Las Vicuñas - Guide common:countries.cl - Chili Voyage

Réserve nationale Las Vicuñas

Peuplée de vigognes, d’alpagas et de fleurs endémiques, la réserve nationale de Las Vicunas invite à un voyage aventureux au cœur de l’altiplano chilien. Retour sur les attractions de la réserve.

Réserve nationale Las Vicunas, un endroit pour sillonner les merveilles du Nord chilien

Vous planifiez un road trip dans le nord du Chili ? Consacrez une étape de votre périple pour faire une escale dans la réserve naturelle de Las Vicunas. Lovée dans les contreforts montagneux de la cordillère des Andes, entre Arica et Parinacota, elle présente une mosaïque de paysages remarquables, allant des plateaux désertiques et des lacs salés de la puna aux vertes prairies de l’altiplano. Vous apprécierez le trek en montagne jusqu’à des altitudes frôlant les 5 000 mètres. Vous passerez devant des autels en pierre préhispaniques. La visite s’achèvera par une reconnaissance des villages de ferme aymaras, connus pour l’élevage de chèvres sauvages, à l’instar du guanaco ou de la vigogne qui a prêté son nom à la réserve. Mêlant randonnée, inspection d’oiseaux et archéologie, la réserve nationale Las Vicunas est un rendez-vous des amoureux de la nature.

Profil géographique de la réserve de Las Vicunas

La réserve de Las Vicunas a été établie en 1983 par décret officiel du ministère de l’Agriculture. Bien que moins populaire que le parc national Lauca, elle se distingue de son superbe voisin par des paysages incroyables : des lagunes, des tourbières, des hautes plaines andines et des lacs alpins aux eaux émeraude. Des volcans se dressent de part et d’autre de l’entrée de la réserve. Extrêmement montagneux, le relief se prête à l’alpinisme et aux sports acrobatiques.

La réserve nationale de Las Vicunas fait partie intégrante de la réserve de biosphère Lauca, au même titre que le Parc Lauca et le monument naturel du Salar de Surire.

Faune et flore de la réserve de Las Vicunas

Devant vous se déroule un magnifique tableau de vie sauvage. Les prairies alpines sont le domaine des vigognes, qui se déplacent généralement en grands troupeaux. La réserve sert d’habitat naturel à de nombreux oiseaux endémiques de l’Amérique latine. Le condor des Andes hante les pics montagneux. Des formations végétales typiques des Andes : le tolar, la steppe andine et le llaretal. Des jardins de cactacées. Des quinoas à perte de vue. La richesse floristique est sans exemple.

Sélection d’activités récréatives

Trek en haute montagne

Il n’y a pas de sentiers balisés en dehors de la route principale. On distingue les sentiers plats ou à pente modérée et les sentiers plus difficiles, réservés aux pros de la grimpe. Aux sommets d’Arintica et de Puquintica, qui plafonnent respectivement à 5 597 m et à 5 407 m d’altitude, vous vous sentirez comme le maître du monde. D’autres prestigieux sommets comme Salle, Bélen, Guallatire et Anocariri sont associés à l’histoire de l’alpinisme. L’ascension permettra de vous rafraîchir la tête et d’admirer la beauté tranquille des montagnes. Les rivières, les lagunes et les prairies composent un cadre enchanteur.

Observation de la faune et de la flore

Les vigognes sont prolifiques dans la réserve, paissant dans les hautes plaines, près des lacs d’émeraude. Ils vivent séparément de leurs cousins alpagas et lamas, qui ont été domestiqués par l’homme. Leur toison est si douce et si soyeuse, parmi les plus recherchées à travers le monde. Cela s’est soldé par une traque intensive qui a failli décimer l’espèce. La chasse des vigognes est désormais interdite par la loi. Mais vous avez le feu vert pour faire un safari photo.

Tandis que vous longez les rivières Lauca et Guallatire, gardez l’œil ouvert sur l’avifaune indigène. Les nandous d’Amérique du Sud – grands oiseaux rappelant les autruches – vous tiendront compagnie. Excellents coureurs, ils ont troqué le don de la vitesse contre celui du vol. La chance aidant, vous verrez également la viscache, un petit rongeur qui vit principalement dans les Andes. La rivière Quebrada de Chuba est aussi un observatoire par excellence pour guetter les oiseaux.

Souvenirs de l’époque coloniale

La charmante ville de Guallatire est une attraction de la réserve. Située au pied du volcan de Guallatire, elle abrite une église médiévale avec un clocher, enserrée de fortifications.

Balade archéologique

La dernière étape de la visite est liée au thème de l’archéologie. Les tribus primitives ont eu l’idée d’élever des monticules de pierre sur les collines. Surtout abstenez-vous de déplacer les pierres. Ces « apachetas » sont des hauts lieux de la civilisation inca. Ils servent d’autels sacrés dédiés au culte de Pachamana, la déesse de la terre, et des apus, les dieux des montagnes. Les Aymaras croient qu’en apportant des bouquets de fleurs, du tabac ou des feuilles de coca sur ces autels, ils apaiseraient les divinités et voyageraient ainsi sans danger.

Infos pratiques

Prix d’entrée

L’entrée dans la réserve nationale Las Vicunas est gratuite. Un argument de plus pour la visiter. La location d’une voiture privée est indispensable puisque la réserve fait plus de 210 000 ha.

Comment s’y rendre ?

Se rendre à la réserve Las Vicunas n’est pas une partie de plaisir. Aucun bus public ne dessert l’endroit, et les routes sont praticables uniquement par les véhicules à quatre roues motrices. Si vous partez d’Arica, prenez la route 11, puis dirigez-vous vers le sud via la route A-21 qui passe par le centre d’accueil de la réserve Las Vicunas.

Meilleur moment pour visiter

La réserve est ouverte toute l’année. Les affluences touristiques ont lieu durant l’été austral, qui commence en décembre et prend fin en mars. Munissez-vous de vêtements chauds, car les nuits sont horriblement glaciales. La température passe de 8o C la journée à -5o C en début de soirée.

Où loger et dormir à Las Vicunas

La plupart des visiteurs passent la nuit à Poutre ou à Arica. Ces deux grandes villes possèdent de bons hôtels et restaurants. Mais mis à part l’intérêt gastronomique, mieux vaut y rester deux ou trois jours afin de s’habituer à l’altitude.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Sarah de "Chili Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
09 70 46 50 00